A A A

rivière avec toutes mes dames et comme l’on me servit ma collation, en ôtant mon gant je tirai de mon doigt une bague qui tomba par malheur dans la rivière. Je la chérissais plus que mon royaume. Je vous laisse juger de quelle affliction cette perte fut suivie. J’ai fait serment de n’écouter aucune proposition de mariage tant que l’ambassadeur qui me proposera un époux ne me rapporte ma bague. Étudiez maintenant ce que vous ferai là-dessus car tant que je ne retrouverai ma bague vous ne me persuaderez pas de changer de sentiment. »

Avenant demeura étonné de cette réponse. Il lui fit une profonde révérence et la pria de recevoir le petit chien en cadeau. Elle lui répliqua qu’elle ne voulait pas de présents et qu’il ferait mieux de songer à ce qu’elle venait de lui dire.

De retour chez lui, il se coucha sans souper. Son petit chien, qui s’appelait Cabriole, ne voulut pas souper non plus et vint se mettre près de lui. Toute la nuit Avenant ne cessa de soupirer :
« Comment puis-je retrouver une bague tombée depuis un mois dans une grande rivière ? »

Cabriole qui l’écoutait, lui dit :
« Mon cher maître, ne désespérez pas de votre bonne fortune; vous êtes trop aimable pour n’être pas heureux. Allons au bord de la rivière dès qu’il fera jour. »

Avenant lui donna deux petits coups de la main et ne répondit rien. Et, tout accablé de tristesse, il s’endormit.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir